BYOD vs CYOD vs COPE – Quel est le meilleur choix pour la mobilité de votre entreprise

La nécessité d’avoir une stratégie de mobilité d’entreprise ferme n’est jamais plus critique que maintenant. IDC estime que d’ici 2020, 72,3% de la main-d’œuvre sera mobile. Cela signifie que toutes les organisations doivent traiter leurs politiques et s’assurer que leur approche est la bonne; ce qui signifie qu’elles correspondent aux besoins de votre industrie, aux politiques organisationnelles, à la culture, au budget, aux ressources informatiques et humaines, etc. Quel et donc parmis le BYOD, CYOD et COPE la meilleure stratégie de mobilité ?

 

Actuellement, nous voyons trois options très plus populaires:

  • BYOD (Bring your own device): Apportez votre propre appareil
  • CYOD (Choose your own device): Choisissez votre propre appareil
  • COPE (Corporate-Owned, Personally Enabled): Société détenue, personnalisée

Il n’y a pas de solution universelle ici et certainement, chacun d’eux a des avantages et des inconvénients. Voici quelques-unes des comparaisons de haut niveau de ces trois approches:

 

BYOD

Le BYOD (Bring Your Own Device) consiste, pour les employés, à utiliser leur terminal personnel dans le cadre de leur travail. C’est l’approche la plus populaire dans notre entreprise. Dans le modèle BYOD, les employés sont entièrement responsables du choix et de l’achat des appareils qu’ils utilisent, étant donné que les smartphones, tablettes et autres gadgets sont les leurs. Il est très populaire parmi les petites entreprises.

Les principaux avantages du BYOD sont des coûts de matériel et de service réduits, une plus grande commodité pour l’utilisateur et peu ou pas d’exigences de l’opérateur pour les opérateurs sans fil.

Le principal inconvénient de cette approche est que la sécurité est très difficile à appliquer et, par conséquent, elle expose votre organisation à plus d’implications et de risques juridiques. Cette approche rend également plus difficile la gestion des configurations, des remplacements et des réparations.

Lire aussi :   Linux/Windows/macOS : quel est meilleur choix de système d'exploitation en terme de sécurité

 

CYOD

Le CYOD (Choose Your Own Device), est l’une des approches les plus récentes que nous voyons; cette approche prend le parti de laisser aux salariés le choix de leur terminal professionnel dans un catalogue. Ils évoluent ainsi dans un environnement (par exemple iOS, Android, Windows) qu’ils connaissent et maîtrisent.

Ici, les entreprises donnent aux employés un ensemble d’appareils approuvés parmi lesquels choisir. Les appareils seront soit payés et possédés par les employés, ou la compagnie offrira une allocation de matériel renouvelable qui permet à l’entreprise de conserver la possession suite à la résiliation ou la démission de divers utilisateurs.

Le principal avantage du CYOD est qu’il peut réduire les coûts de matériel par rapport à COPE. Les utilisateurs finaux contrôlent toujours leur propre technologie, mais les normes de support et d’approvisionnement sont plus rationalisées étant donné le pool plus homogène d’options de périphériques.

Les inconvénients comprennent le fait que certains de vos utilisateurs peuvent être insatisfaits de leurs options; il n’élimine pas complètement les coûts du matériel et les utilisateurs finaux peuvent avoir du mal à gérer la réparation et le remplacement. Cela peut être considéré comme le «milieu de la route» de ces options, car il présente certains des avantages du BYOD et du COPE, mais inclut également des faiblesses des deux.

 

COPE

Le COPE (Corporate Owned, Personally Enabled) quant à lui, concerne un appareil « pris en charge par l’entreprise, autorisé pour un usage personnel ».

Les grandes entreprises sont plus susceptibles d’utiliser le modèle COPE, car il maximise le contrôle de la mobilité de plusieurs façons. Les employés reçoivent des smartphones payés par l’entreprise, ce qui signifie que l’entreprise conserve la propriété des appareils. Une certaine flexibilité est également nécessaire, car les entreprises peuvent toujours offrir des options aux employés. C’est un choix populaire pour les institutions financières et les fournisseurs de soins de santé en raison de leurs besoins réglementaires en matière de conformité et de sécurité.

Lire aussi :   Informationvine : Quelle est votre question?

COPE offre aux organisations le plus de contrôle et d’autorité sur tous les appareils mobiles, ce qui entraîne des problèmes de sécurité plus faibles que BYOD et CYOD. Les réparations et les remplacements sont plus standardisés et plus faciles à exécuter.

Cependant, vos utilisations peuvent avoir moins de libertés avec leurs appareils, ce qui peut avoir un impact sur la productivité. Une approche COPE nécessite que l’entreprise prenne une approche très proactive et innovante pour suivre le rythme de la technologie qui est synonyme de réflexion et de vigilance. C’est aussi le plus lent à déployer.

 

Lire aussi: Contenu de la formation de vos employés sur la sécurité informatique

 

Et la vie privée ? La sécurité ?

Les problèmes liés à la sécurité sont l’un des principaux freins à l’adoption du BYOD et de ses variantes par les entreprises. En cause ? La plupart des employés ne seraient pas rigoureux lorsqu’il s’agit d’installer ou de mettre à jour les logiciels de sécurité sur leur appareil personnel.

Le BYOD et le COPE, qui impliquent une utilisation personnelle de l’appareil, posent aussi des questions en termes de vie privée et de responsabilité. Ils peuvent engendrer des contraintes pour les utilisateurs et des tensions avec les services informatiques : maintenances, blocage d’applications personnelles et effacement de données privées en cas de perte ou de vol… Enfin comme le télétravail, le BYOD et le COPE peuvent entrainer un manque de respect des lois sur le temps maximum de travail.

 

Éviter les risques

Beaucoup d’entreprises hésitent encore à se lancer dans ces nouvelles pratiques, et les critères à prendre en compte dépendent de chaque cas. Il peut par exemple être préférable d’interdire le BYOD en présence de risques trop importants, notamment lorsque la société est soumise à des obligations particulières.

Lire aussi :   3 services VPN populaires laissent transparaître votre adresse IP

Le COPE et le CYOD permettent à l’entreprise de garder la main sur les paramètres de sécurité (codes d’accès, chiffrement…) et les fonctionnalités accessibles, de contrôler et manager l’appareil à distance. Ils allègent aussi les problématiques liées à la gestion des parcs informatiques trop hétérogènes du BYOD.

 

Une préférence pour le CYOD

Dans une société où la question de la vie privée est au cœur des débats, il convient aujourd’hui de fixer les limites juridiques de ces nouvelles pratiques, et de délimiter la frontière entre utilisation personnelle et professionnelle de ces appareils.

C’est pourquoi le CYOD est souvent la solution préférée par les entreprises aujourd’hui. Une étude du cabinet d’analyses IDC consacrée au sujet et parue mi-2014 révélait ainsi que parmi les responsables interrogés, 37% souhaitaient intégrer le CYOD, et 20% d’entre eux l’avaient déjà fait.

Compromis entre le BYOD et le COPE, le CYOD permet aux employés d’utiliser des terminaux qu’ils connaissent – et éviter ainsi des heures de formation – tout en respectant leur vie privée. Il pose en revanche la question du double-équipement, peu pertinent sur le plan pratique et écologique.

 

One Reply to “BYOD vs CYOD vs COPE – Quel est le meilleur choix pour la mobilité de votre entreprise”

Laisser un commentaire