Comment garder votre navigateur et vos appareils à l’abri des cryptojackers

Le cryptojacking fait de la navigation sur le Web une activité similaire à celle d’un champ de mines: on ne sait jamais quand on peut atterrir sur un site piégé des cryptojackers.

 

Des scripts d’exploitation de crypto-monnaies furtifs ont trouvé leur chemin vers une variété de sites Web de streaming, jeux, boutiques en ligne, etc; et des scripts d’exploration de données ont été ajoutés aux extensions de navigateur et applications mobiles populaires, ainsi que des thèmes et des plugins pour les systèmes de gestion de contenu populaires (WordPress, Magento, Joomla et Drupal).

Alors, que pouvez-vous faire pour empêcher que vos navigateurs / appareils soient détournés pour faire le travail des cryptojackers?

Lire aussi :   UVCI : l'Université Virtuelle de Côte d’Ivoire

 

Solutions

La solution la plus simple et la plus efficace pour empêcher le cryptomining dans le navigateur est d’empêcher votre navigateur de charger JavaScript. Mais cette étape peut affecter la qualité de votre expérience Internet, car de nombreux sites utilisent JavaScript.

Certains fabricants d’antivirus, notamment Malwarebytes et Avast bloquent déjà le JavaScript minier de CoinHive en accédant au domaine et à l’IP coinhive.com (mais offrent la possibilité de le débloquer), ainsi qu’à d’autres sites d’extraction.

Adblock Plus offre la possibilité d’activer plusieurs listes de filtres (par exemple NoCoin) qui bloquent les mineurs basés sur les navigateurs.

Certaines solutions de sécurité d’entreprise mobile ont également commencé à offrir l’option de bloquer l’accès aux sites de cryptojacking et autres crypto-monnaie.

Lire aussi :   La sécurité des emails (courrier électronique): il est temps de s'en préoccuper

Pour les utilisateurs non professionnels: si vous remarquez que votre appareil mobile se réchauffe soudainement plus que d’habitude ou que votre batterie se vide plus rapidement qu’auparavant, supprimez la ou les deux dernières applications que vous avez installées, car il s’agit probablement d’une application qui secrètement infectée.

Les développeurs de Chrome se sont demandé si le navigateur devrait bloquer ou signaler les tentatives d’exploration de processeurs depuis début Septembre, mais ne sont pas encore parvenus à un consensus.

Dans cette même vision, les développeurs de Opera ont ajouté la protection de l’extraction de crypto-monnaie à la version bêta de la prochaine grande version du navigateur.

Lire aussi: Les pires mots de passe à ne pas utiliser pour la nouvelle année

Lire aussi :   Comment choisir le meilleur hébergeur pour votre site web

Laisser un commentaire