Une voiture de Uber avec son Self-Driving Car activé a percuté et tué une femme

Une voiture de Uber en auto-conduite (self-driving) a percuté et tué une femme piétonne à Tempe, en Arizona.

L’incident soulève des questions sur la sûreté et la sécurité de ce type de véhicules. Ceci est une page triste du livre de l’évolution de la technologie.

Les nouvelles ont été confirmées par l’entreprise, c’est le premier incident de ce type.

 

L’accident selon les médias

Selon les médias, l’accident s’est produit alors que la voiture, un Volvo XC90 SUV, était en mode auto-conduite; la victime Elaine Herzberg (49 ans), a été percutée par la voiture alors qu’elle traversait la rue à l’extérieur d’un passage pour piétons. Elle a ensuite été transportée à l’hôpital où elle est décédée.

Lire aussi :
La voiture volante Lilium Jet

La société a immédiatement suspendu son service avec toutes les voitures autonomes aux États-Unis après le message envoyé par le PDG d’Uber.

Même si c’est un accident, nous ne pouvons pas oublier l’aspect sécurité lorsqu’il s’agit de l’automobile. Sommes-nous vraiment prêts à faire une auto-conduite sur la route?

Quand ce type de véhicule encombrera nos villes, les risques seront élevés et les aspects de cybersécurité seront cruciaux.

Lire aussi: 10 astuces pour sécuriser votre Wi-Fi à la maison

 

Rappelons que Uber a lancé le programme de conduite autonome en 2015, ses véhicules circulent depuis dans de nombreuses villes des États-Unis, notamment Phoenix, Pittsburgh, San Francisco et Toronto et les tests à Tempe, en Arizona, ont débuté en février 2017.

Lire aussi :
La mise à jour de sécurité Meltdown et Spectre de Microsoft plante certains PC équipés d'un processeur AMD

Le National Transportation Safety Board a annoncé une enquête et envoyé une équipe sur le lieu de l’accident.

 

 

 

 

Laisser un commentaire