Pirater un compte Facebook : Les 12 méthodes (1ere partie)

« Pirater un compte Facebook » est l’un des sujets les plus recherchés et les plus chauds sur Internet. Nous avons préparé une liste détaillée de la façon dont les hackers peuvent facilement pirater un compte Facebook et de comment nous pouvons nous en prtotéger. Pour votre information, il s’agit d’un article de plus de 4000 mots divisé en deux parties.

 

Questions fréquentes concernant Facebook

Les fréquentes questions sont les suivantes:

  • Existe-t-il un outil pour cracker Facebook?
  • Où puis-je obtenir un logiciel de piratage Facebook?
  • Où puis-je obtenir un logiciel pour espionner Facebook?
  • Existe-t-il un moteur de recherche de mot de passe Facebook gratuit?
  • Comment puis-je pirater le compte Facebook de quelqu’un facilement?

A ce que je sache, il n’existe aucun outil pour craquer automatiquement et directement un compte Facebook. Vous ne pourrez le trouver nul part.

Cependant, vous trouverez de nombreux sites Web prétendant qu’ils fournissent un outil de piratage gratuit (en ligne ou hors ligne) en recherchant sur google et vous ne pourez pas télécharger le fichier de mot de passe sans remplir un sondage ou sans effectuer une action. Même en accomplissant ces différentes actions demandées, vous n’aurez rien à la fin. Ces choses sont affichées uniquement dans l’intention de gagner de l’argent ou une notoriété. Ne perdez pas votre précieux temps dans la recherche d’un tel outil de piratage.

 

Alors comment faire ?

Si vous voulez savoir comment les hackers peuvent pirater le compte Facebook de quelqu’un, allez-y et lisez les techniques ci-dessous. La méthode la plus efficace parmi toutes ces techniques est le PHISHING ( L’hameçonnage), qui permet à une personne n’ayant pas ayant peu de connaissances techniques de pirater facilement le mot de passe du compte en quelques minutes.

Certaines des techniques énumérées ci-dessous ne sont pas applicables uniquement qu’à Facebook, elles sont plutôt applicables à tous les sites Internet quotidiens utilisés, tels que Google, Twitter, Yahoo, etc.

 

Les 12 méthodes pour pirater un compte Facebook

 

  1. L’ameçonnage ( Phishing )
  2. Le Social Engineering
  3. L’obtention du mot de passe entièrement
  4. Les KeyLoggers
  5. Les extensions de vos navigateurs

 

1- Comment fonctionne le phishing?

L’hameçonnage est la technique la plus couramment utilisée pour pirater les mots de passe. Il est très facile pour quelqu’un qui a peu de connaissances techniques d’obtenir une page d’hameçonnage. C’est pourquoi le phishing est si populaire. Beaucoup de gens sont devenus des victimes en raison de sa mise en page et de son apparence fiables.

Lire aussi :   Système informatique : les techniques de sécurisation

En termes simples, l’hameçonnage est un processus de création d’une copie de la page du site réputé avec l’intention de voler le mot de passe de l’utilisateur, ou d’autres informations sensibles comme les détails de carte de crédit. Dans notre sujet, cela signifie créer une page qui ressemble parfaitement à la page de connexion de Facebook, mais dans une URL différente comme fakebook.com, ou faecbook.com, etc.

Exemple:

Lorsqu’un utilisateur atterrit sur une telle page, il / elle peut penser que c’est la véritable page de connexion Facebook, en lui demandant de fournir son nom d’utilisateur et mot de passe. Ainsi, les personnes qui ne trouvent pas la page d’hameçonnage suspecte vont entrer leur nom d’utilisateur et mot de passe. Les informations de mot de passe seront envoyées au pirate Facebook qui a créé la page d’hameçonnage. Dans le même temps, la victime est redirigée vers la page FB d’origine.

 

Comment pourriez-vous vous protéger contre le phishing de Facebook en ligne?

Les hackers peuvent vous atteindre de plusieurs façons; e-mail, messages personnels, messages FB, annonces de sites Web, etc. en vous demandant de Cliquer sur les liens de ces messages pour accéder à une page de connexion Facebook. Chaque fois que vous trouvez une page de connexion FB, vous devriez vérifier une seule chose qui est l’URL. Parce que personne ne peut usurper (en tout cas pour le moment) / utiliser l’URL de Facebook sauf quand il y a des vulnérabilités XSS zero-day, mais c’est très rare.

 

 

2- Le Social Engineering

C’est la deuxième technique la plus courante pour pirater les comptes Facebook. En fait, cette méthode ne devrait pas être sous Hacking, car beaucoup de connaissances ne sont pas nécessaires pour cette méthode. Je liste cette méthode sous le piratage pour m’assurer que la liste des techniques les plus courantes utilisées soit complète.

Le social engineering est essentiellement un processus de collecte d’informations sur quelqu’un dont vous devez pirater le compte. L’information peut être sa date de naissance, son numéro de portable, son numéro de portable, son surnom, son nom, son lieu de naissance, etc.

L’obtention de telles informations auprès des personnes concernées peut nous permettre de pirater leur compte. Facebook n’est pas une exception pour fournir une question de sécurité en tant qu’option de récupération de mot de passe. Donc, si quelqu’un vient à connaître la réponse, il sera en mesure de pirater votre compte en utilisant l’option de mot de passe oublié ou essayer vos mots de passe faibles.

Lire aussi :   Les bases de la sécurité informatique

Qu’est-ce qu’un mot de passe faible dans ce scénario?
Un mot de passe facilement devinable par un tiers est un mot de passe faible; tels que: Numéro de portable, Pseudo, nom et date de naissance…

Lire aussi: Les pires mots de passe à ne pas utiliser pour la nouvelle année

 

Comment pourriez-vous vous protéger de l’ingénierie sociale?

  • Ne pasutiliser les mots de passe faibles
  • Ne pas avoir une question / réponse de sécurité faible ou familière. Vous pouvez définir votre question de sécurité Facebook ici. Heureusement, Facebook a une période de verrouillage de 24 heures avant de donner accès à celui qui a répondu avec succès à la question de sécurité, ce qui signifie que le pirate ne peut pas entrer dans votre compte avant 24 heures. Vous pouvez donc empêcher la tentative de piratage en vous connectant à votre compte pendant la période de verrouillage de 24 heures.

De plus, FB fournit une option appelée « Alertes de connexion » sous Paramètres de sécurité Facebook. Vous devez y ajouter votre mobile ou votre adresse e-mail pour être averti chaque fois que votre compte Facebook est connecté à un appareil nouveau ou inconnu.

 

 

3- L’obtention du mot de passe entièrement 

C’est une autre méthode couramment utilisée pour voler le mot de passe de l’utilisateur de Facebook. La plupart des gens ne sont pas conscients de cette méthode, mais les pirates traditionnels utilisent cette méthode pour pirater les comptes d’utilisateurs.

Dans cette méthode, le pirate cible un site Web particulièrement médiocre en terme de sécurité , où la victime est un membre et hacke sa base de données pour obtenir le nom d’utilisateur et le mot de passe simples de la victime.

Beaucoup d’entre nous utilisent le même mot de passe de leur compte Facebook sur d’autres sites web.

Lire aussi: Pare-feu: un outil de sécurité très puissant

Comment s’en protéger ?

– Vous ne devriez jamais faire confiance en la sécurité des sites Web et

– avoir un mot de passe unique au moins pour les sites Web auxquels vous faites vraiment confiance

 

 

4- Les Keyloggers

Un keylogger est un outil logiciel utilisé pour enregistrer des frappes sur un ordinateur ou un appareil mobile; il enregistre tout ce que vous tapez en utilisant votre clavier et le stocker pour une utilisation. En règle générale, les enregistreurs de frappe sont installés en tant que logiciels d’application dans les systèmes d’exploitation pour suivre les frappes au clavier, mais il existe également des enregistreurs de frappe matériels (hardware) tels que des clés usb (très communs).

Lire aussi :   Vous avez besoin d'un VPN, et voici pourquoi

Tous les keyloggers s’exécutent en arrière-plan et ne seront pas visibles par les utilisateurs tant que vous ne connaissez le mot de passe du keylogger et le raccourci utilisé pour l’afficher.

Toute personne qui lit les journaux de keylogger est capable de voir le mot de passe Facebook ou tous les mots de passe et les informations sensibles tapés, comme les cartes de crédit, nom d’utilisateur de la banque, mot de passe, etc.

Comment pourriez-vous vous protéger de KeyLogging?

Vous n’avez pas besoin d’avoir peur des enregistreurs de frappe lorsque vous utilisez votre ordinateur personnel puisque vous êtes le seul à pouvoir y accéder. Mais, chaque fois que vous utilisez un ordinateur public ou l’ordinateur de votre ami, vous devriez être méfiant.

– Utilisez le clavier visuel chaque fois pour taper un mot de passe sur un ordinateur étranger et assurez-vous également que personne ne vérifie votre écran lorsque vous tapez votre mot de passe.

– N’utilisez jamais d’applications de claviers mobiles tiers, sauf si vous faites vraiment confiance à l’éditeur car l’application peut suivre toutes vos frappes et les envoyer à l’éditeur.

Néanmoins il existe de nos jours des applications permettant de faire des screenshots de votre écran.

 

 

5- Les extensions de vos navigateurs

Lorsque vous visitez des sites Web ou des pages Web malveillants, vous serez invité à installer un module complémentaire de navigateur. Une fois que vous aurez installé le module, il effectuera toutes les tâches décrites l’attaquant qui l’a créé. Certaines actions principales affichent des mises à jour d’état sur votre mur, aimer une page FB, suivre une personne, vous ajouter à certains groupes Facebook, inviter vos amis à aimer une page, ou rejoindre un groupe Facebook, etc. Vous ne savez peut-être pas ce qui se passe sur votre compte FB jusqu’à ce que vous consultiez votre journal d’activité Facebook périodiquement.

 

Comment sén protéger ?

La solution la plus logique serait de consulter périodiquement votre journal d’activité

 

La suite dans le prochain article…

 

 

 

Vous ne serez moins vulnérable au hacking que lorsque vous comprendrez comment ça fonctionne.

5 Replies to “Pirater un compte Facebook : Les 12 méthodes (1ere partie)”

Laisser un commentaire