Audit de sécurité informatique: pourquoi en faire ?

Les audits de sécurité informatique deviennent de plus en plus courant et nécessaires pour toutes les sociétés qui manipulent des données de clients et des données sensibles, voir pour toute société ayant une connexion internet.

 

Comprendre les audits de sécurité

Les audits de sécurité informatique sont composés généralement de quatre (4) parties distinctes :

  • L’audit des Procédures – Pour comprendre comment la sécurité informatique est implémentée et si les bonnes pratiques à appliquer sont respectées. Cette étape permet également de s’assurer que les politiques de sécurités suivies correspondent aux réglementations appropriées.
  • Les tests de Pénétrations – Pour évaluer la résistance de votre infrastructure contre tous types d’attaques (« pentest/penetration testing »).
  • L’audit de votre Système d’Informations et votre système informatique – Pour s’assurer que les mises à jour sont bien installées et que les systèmes sont sécurisés comme ils se doivent.
  • L’audit des Logiciels – Afin d’identifier de potentielles vulnérabilités comme des « buffer overflow » ou des possibilités de « CRLF/SQL injection »

Ces audits vous aideront à identifier les faiblesses et les voies d’amélioration pour sécuriser vos infrastructures.

Lire aussi :
Comment sécuriser vos données pendant que votre entreprise migre vers le digital ?

Lire aussi: 10 astuces pour bien référencer son site web

Les bonnes pratiques de sécurité pour les audits informatiques

Parmi ces bonnes pratiques, il est possible de citer les suivantes :

  • Identifier l’emplacement de vos données sensibles et s’assurer que les règles d’accès et de manipulation sont respectées
  • Vérifier que les patches de sécurités sont bien appliqués à vos systèmes
  • Revoir vos politiques de sécurités pour vous assurer qu’elles sont suivies et vous assurer que vos utilisateurs à privilèges n’ont pas plus de droits que nécessaire (« least privilege »)
  • Et bien sûr, être certain que les basiques soient respectés : est-ce que les accès à vos systèmes critiques sont suffisamment résistants ?

Piège de la Cybersécurité à éviter: La Gestion des Mots de Passe

La gestion des mots de passe reste un problème trop souvent rencontré par les administrateurs systèmes lors des audits.

Lire aussi: Les pires mots de passe à ne pas utiliser pour la nouvelle année

Soyons d’accord. Vous pouvez avoir mis en place toutes les protections du monde. Si il suffit de 4 heures, temps suffisant pour casser une chaîne simple de 7 caractères, pour trouver le mot de passe d’un de vos systèmes, alors vos efforts auront été inutiles. Après avoir découvert ce premier mot de passe, un intrus pourra alors élever ses privilèges, rebondir latéralement vers d’autres systèmes etc.

Lire aussi :
La Poste de Côte d’Ivoire licencie 306 de ses agents faiblement qualifiés pour sa digitalisation

Il est donc critique d’avoir une politique de gestion des mots de passe. Il faut s’assurer que vos utilisateurs n’utilisent pas le même mot de passe pour plusieurs systèmes cibles, qu’ils n’utilisent pas de mot de passe faible, voir même tout simplement qu’ils puissent accéder à ces systèmes sans en connaitre le mot de passe.

En conséquence, l’utilisation d’outils de gestion automatique de mot de passe vous permettra d’éviter des déconvenues aux audits de sécurités et vous permettra d’augmenter drastiquement la sécurité de votre infrastructure.

Lire absolument: Comment pirater un réseau Wi-Fi et comment s’en protéger

A Propos Yefien

Voir aussi

Africa Web Festival 2023 : l’Afrique se prépare à l’émergence d’un citoyen numérique bien formé

L’Africa Web Festival, le plus grand événement numérique de l’Afrique francophone, revient pour sa 10e …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :